Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 20:58

 

Criant de vérité:

 

                                            http://idata.over-blog.com/3/79/50/25/images-2/IMAGES-6/IMAGES-7/146296236-copie-1.gif

 

 

Je l'ai trouvé sur ce site.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 15:01

sardin1.jpg

 

 

 

sardin2.jpg

 

 

http://a21.idata.over-blog.com/2/58/33/56/le-passe-rase/329558_1640117979422_1730993569_986418_1208631578_o.jpg

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 11:42

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/01/01/3699880772.jpg

 

Début de la chronique de Spieler du RIVAROL paru vendredi dernier (18/11):

 

La réunion de Synthèse nationale, dirigée par Roland Hélie, avec notamment la participation de Carl Lang, candidat à l’élection présidentielle, du MNR, de Pierre Vial, président de Terre et Peuple, de Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol et de moi-même a été une victoire importante de notre camp contre ses ennemis.

 

Victoire, Victoire, Victoire !

 

Pourquoi ? Je vais vous raconter ce qui s’est passé, depuis deux semaines. Nous avions, Roland Hélie et moi-même décidé d’exercer, avant le 11 novembre, un black-out complet sur ces évènements qui ont failli empêcher la tenue de cette réunion. D’une part, pour ne pas donner de visibilité à nos adversaires, qui attendaient sans doute que nous couinions d’importance, d’autre part pour ne pas effrayer certains de nos partisans.

 

Voilà les faits : Le Forum de Grenelle, où s’est tenue la réunion, et nous-mêmes, avons été l’objet de trois attaques et de menaces particulièrement violentes.

 

Ces attaques ont été revendiquées par l’« Organisation de Défense Juive», « commando Ben Gourion », avec tags, étoile de David. La première attaque a eu lieu dans la nuit de lundi 31 octobre. Les serrures du Forum avaient été colmatées par un mélange de ciment et de glu. Une deuxième attaque a lieu dans la nuit de jeudi à vendredi. Un courriel très menaçant est envoyé, samedi, au patron du Forum. Voilà son contenu :« Nous, Organisation de Défense Juive, revendiquons les sabotages de vos serrures ainsi que les tags. Le 11 novembre, vous avez accepté d’accueillir un congrès, celui de Synthèse nationale, regroupant la crème des négationnistes et antisémites français (sic…). Dites le vous, ce congrès n’aura pas lieu, quel qu’en soit le prix à payer. Fidèles à nos frères qui combattent et meurent pour défendre la nation juive d’Israël, nous combattrons tous les antisémites. Ces attaques ne sont qu’un début, annulez le congrès ».

 

Les attaques continuent…

 

Dans la nuit de dimanche 6 novembre, une nouvelle agression, beaucoup plus violente a lieu. C’est à coup de pioches que les agresseurs attaquent les vitres du Forum, signant encore leur forfait d’une étoile de David, et revendiquant leur acte par un nouveau courriel, d’une incroyable arrogance : « L'organisation de défense juive revendique l'attaque ayant eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi. Le refus manifeste du Forum de Grenelle de répondre à nos justes revendications, à savoir, l'annulation pure et simple du congrès des négationnistes nazis de Synthèse nationale, en est le seul responsable. Nous sommons le Forum de céder faisant preuve à la fois de réalisme et de sympathie pour notre cause, sous peine d'autres attaques dont il serait tenu pour seule responsable. » Signé : Juif sioniste et fier.  Organisation de Défense Juive.

 

Question que les lecteurs de Rivarol se poseront légitimement : Mais n’y avait-il pas de caméras se télésurveillance à l’entrée du Forum ? Bien sûr que si. Mais elles avaient été désactivées durant les agressions, bien que les agresseurs n’aient pu y avoir accès. Ce qui semble incompréhensible, et qui exige probablement des compétences sophistiquées car une explication logique, à savoir une coupure de l’alimentation électrique doit être écartée. Nous disposons cependant d’éléments d’explication  que nous ne révèlerons pas et que nous avons transmis à la police.

 

La résistance s’organise

 

Pour nous, évidemment, pas question de reculer. Mais le patron du Forum de Grenelle allait-il tenir ? Il fallait un courage formidable. Et bien, bien qu’il ne partage pas forcément nos idées, il a tenu… Je lui ai, lors de la réunion de Synthèse nationale, exprimé toute mon admiration.

 

J’ai contacté immédiatement Yvan Blot, qui devait intervenir vendredi sur le thème de la démocratie directe. Yvan Blot est énarque, haut fonctionnaire au Ministère de l’Intérieur, en charge de dossiers de terrorisme. Il est devenu un ami, bien que nous fussions adversaires, en Alsace. Après avoir été député du RPR (nous siégions ensemble, certes pas sur les mêmes bancs, à l’Assemblée nationale), il rejoignit le FN, alors que je présidais Alsace d’Abord, et fut mon adversaire au conseil régional d’Alsace. J’eus, grâce à lui, un contact avec le cabinet du Préfet de Paris auquel j’exposai la situation. Je lui ai demandé une protection policière permanente autour du Forum. Entre temps, le directeur du Forum, et Roland Hélie, directeur de Synthèse nationale, avaient déposé plainte au commissariat du 15ème arrondissement. Accueil tout à fait courtois. Réponse : nos moyens ne nous permettent pas d’assurer une présence permanente.

 

Nous avons donc fait appel à des vigiles qui ont assuré la sécurité de la salle, les nuits précédant la réunion, sachant que la journée de vendredi de Synthèse nationale serait sécurisée notamment par les militants de Serge Ayoub, de Troisième Voie, et  des nombreux jeunes militants de la Nouvelle Droite Populaire alsacienne, mais aussi de militants nationalistes parisiens, avec la garantie, le jour de la réunion, d’une présence policière significative.

 

Yvan Blot, entre temps, avait été envoyé à Londres, dans le cadre d’une mission concernant l’anti-terrorisme. Il devait revenir spécialement pour participer à la réunion de Synthèse nationale, mais le Ministère de l’Intérieur a prolongé sa mission, rendant sa présence impossible. Pas de lien de cause à effet, bien entendu…

 

Mais qui est cette Organisation Juive de Défense ?

 

Cette organisation, non déclarée, est-elle un faux nez de la Ligue de Défense Juive (LDJ), interdite aux Etats-Unis et en Israël, mais toujours tolérée en France, malgré ses multiples violences ? On pourrait le penser, mais rien de moins sûr. Son site n’évoque pas cette opération, et nous avons des informations pour penser qu’aucune organisation juive « officielle » n’est responsable de ces exactions. Alors qui ? La probabilité est qu’il faut s’orienter vers des dissidents ultra-minoritaires de ces organisations, qui ont vu là la possibilité de montrer leur capacité de nuisance.  Il y a, il est vrai, parmi ces dissidents des personnages très bizarres. L’un d’eux s’appelle _____________ (censuré à la demande de la personne concernée). Il fut proche du mouvement skin head, avant de se convertir au bouddhisme et au macrobiotique (voir dictionnaire…) puis de se convertir… au judaïsme ! Bon, lui aussi, je vais le placer dans ma ménagerie personnelle (voir Rivarol précédent) qui regroupe quelques personnages amusants ou bizarroïdes, dont Bernard-Henri Lévy, Christine Boutin et Arno Klarsfeld…

 

Appel aux lecteurs de Rivarol !

 

Cette opération de sécurisation de la journée de Synthèse nationale, qui fut un formidable succès, mais aussi des nuits précédentes, a évidemment coûté cher. Je fais appel aux lecteurs de Rivarol. Aidez Synthèse nationale en envoyant un chèque à l’ordre de Synthèse nationale, à : Synthèse nationale, 116 rue de Charenton 75012 Paris (correspondance seulement - NDLR). Un grand merci nationaliste !

 

Source: Synthèse nationale.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 16:27

 

http://robert-spieler.hautetfort.com/media/00/02/2812160005.jpg

 

Législatives à Paris : l’antisémitisme pointe

son mufle hideux

 

 

Le Comité représentatif des institutions juives de France (Crif) n’est pas content des résultats des négociations entre le Parti socialiste et Europe-Ecologie, en vue de la répartition des candidats parisiens entre les deux mouvements. Mais de quoi le Crif se mêle-t-il? On va vous expliquer, car la situation est grave. Richard Prasquier, président du Crif, s’est fendu d’un éditorial furibard, publié sur le site de l’organisation. Son titre? Les “évincés”. Quatre élus socialistes sont amenés à céder leur siège, de plus ou moins bon gré, au profit de leurs alliés écologistes. Selon Prasquier, «l’effet d’affichage des noms des évincés est désastreux». On commence à comprendre… Les évincés sont Serge Blisko, Tony Dreyfus, Danielle Hoffman-Rispal et Daniel Goldberg. Autant de personnalités “garantes”, selon Prasquier, «dans leur histoire assumée personnelle et familiale d’une mémoire des persécutions.» Alors là, on a tout à fait compris… Prasquier se garde cependant de formuler directement des accusations d’antisémitisme. Mais pour ceux qui savent lire entre les lignes… Il déclare: «Il est tentant de parler d’antisémitisme, certains l’ont déjà fait et je me garderai de les suivre. Je pense que nous n’en sommes pas là.» Nous n’en sommes peut-être pas là, mais dans l’esprit du président du Crif, nous nous en rapprochons dangereusement. Interrogé par Libération, Serge Blisko, député de la 10ecirconscription de Paris, pointe «un effet d’optique troublant», ce qui signifie, en langage décodé, qu’il n’y a pas de fumée sans feu, et juge l’éditorial de Prasquier «mesuré et maîtrisé». Il se dit solidaire du président du Crif quand celui-ci regrette «la possible disparition d’une certaine histoire parisienne» Rien de moins… Se définissant comme «un des derniers descendants de prolos juifs de Paris», il affirme que «cet héritage culturel» lui donne «une sensibilité particulière sur des questions comme la mémoire ou le droit d’asile.» Eh bien, il va nous manquer, celui-là…

 

Dans la suite de son éditorial, Prasquier tire à la mitrailleuse lourde sur les futurs candidats parisiens d’Europe Ecologie-Les Verts. Il n’hésite pas à dénoncer Yves Contassot comme étant un homme «réputé être parmi les plus virulents des antisionistes du parti écologique» (pas bon, pas bon du tout ce type d’accusation. L’antisionisme est, comme chacun le sait, le faux nez de l’antisémitisme) et affirme que les Verts auraient “malheureusement” fait des «sirènes de la détestation d’Israël, un de leurs étendards.» Et puis, Prasquier devient menaçant à l’encontre du PS. Il laisse planer la perspective de représailles électorales. Et même très menaçant, écrivant: «Les choix effectués par le PS seront perçus par la communauté comme allant dans le même sens (l’antisionisme, donc l’antisémitisme supposé des Verts)» Contacté par l’AFP, Richard Prasquier fait une petite marche arrière, déclarant ne pas retenir «l’antisémitisme comme élément d’explication à ces évictions», pour repartir de plus belle de l’avant, en glissant sournoisement que «le terme d’antisémitisme a été prononcé» dans la communauté… (comme çà, en passant). Yves Contassot, quant à lui, regrette «la vision communautariste du Crif», ajoutant que «si c’est par communauté qu’on doit élire les gens, ce n’est pas une bonne nouvelle pour la République.» Décidément, il aggrave son cas…

Pour tenter d’éteindre le début d’incendie provoqué par ses propos, le président du Crif a fini cependant par préciser qu’«à aucun moment», il n’a «accusé le PS et le parti écologiste d’être antisémites». Nous voici rassurés…

 

Robert SPIELER.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 23:22

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3022.jpg

 

 

D'abord, les heureux abonnés et les habitués du kiosque pourront lire l'édito en entier, qui cette semaine n'était pas en intégralité sur le site. Il porte sur la démission de Berlusconi, le Cavaliere conspué pour ses frasques, quand c'est bien autre chose que le Système lui reprochait...

 

Oui, heureux abonné, vous pourrez vous "régaler" en lisant RIVAROL, comme ce lecteur, nouvel abonné, ravi de retrouver son RIVAROL chaque vendredi. Cette lettre est disponible ici, mais le reste du courrier, qui occupe toute une page, est particulièrement fourni.

 

Puis, dans sa chronique de la France asservie et résistante, Robert Spieler raconte en détail les menaces que le propriétaire du forum de Grenelle a dû subir pour avoir accepté de prêter sa salle à Synthèse Nationale. Un articulet parle ensuite, bien évidemment, de la création de l'UDN, l'Union de la Droite Nationale, une réunion de différents courants et partis qui entendent rompre avec le principe du chef auxquel ils préfèrent un modèle confédéral.

 

Dans les pages internationales, Thibaut de Chassey est interrogé par Jérôme Bourbon au retour d'une réunion nationaliste à Moscou. Léon Camus traite bien sûr de la comédie du référendum grec et des menaces qui pèsent contre l'Iran. Jim Reeves quant à lui montre comment, au nez et à la barbe des "indignés" dont les sit-ins restent sans effet, les pseudo démocraties redistribuent les cartes à leur profit.

 

Vous retrouvez dans les pages magazines, comme d'habitude, le cinéma de Patrick Laurent qui parle de Toutes nos envies et Mon pire cauchemar, le polémiste français de la semaine (Jean Jaurès), des recensions, et les derniers échos. A noter aussi l'interview de Marie-Neige Sardin et un articulet de François-Xavier Rochette qui compare l'échec de Chatel d'imposer les leçons de morale en primaire, au succès de la théorie du gender qui a pris toute sa place dans l'enseignement. Curieux, n'est-il pas?

 

Enfin ce numéro se termine par la chronique d'Hannibal, qui cette semaine nous livre une analyse très fine d'une dédiabolisation partielle de Marine Le Pen. Il en explique les raisons, les modalités, et les objectifs.

 

BONNE LECTURE! Et pour s'ABONNER, C'EST ICI.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:45

 

Edito sur Berlusconi, interview de Marie-Neige Sardin, interview de Thibaud de Chassey à l'occasion de son retour de la manifestation nationaliste en Russie, courrier des lecteurs très dense... découvrez sur le blog un sommaire détaillé de RIVAROL d'ici peu. Ce dernier numéro est un très bon cru!

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 14:37

 

 

 

Dans RIVAROL de vendredi dernier, 18 novembre, Fabienne Ballarin a interrogé Marie-Neige Sardin (voir p. 9). Cette courageuse libraire du Bourget vit un calvaire depuis 2004. Elle a subi une vingtaine d'agression en sept ans, et sa fille, une jeune adulte qui vit elle aussi au Bourget, est égalemet la cible d'agresseurs que la police et la justice semblent ne pas vouloir interpeller et condamner!

 

Lisez RIVAROL, et n'hésitez pas à manifester votre soutien à Marie-Neige Sardin, en visitant son blog et en laissant un commentaire.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 16:51

http://synthesenationale.hautetfort.com/media/01/01/3699880772.jpg

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:52

droit aux lettres

 

 

De Jean-Claude de BOISRAGON :

 

SUPPRESSIONS DE POSTES ? CHICHE !

 

Périodiquement— tout récemment encore sur RTL— la charmante (mais oui!) sénatrice de l’Orne, Nathalie Goulé, dénonce l’inutilité des «ambassadeurs thématiques» (ça existe!) qui, au nombre de 23 coûtent selon elle 300000euros per capita et par an. Leur suppression (ce serait difficile: ils ne servent strictement qu’à recaser des “recalés” de la politique comme dans une autre Institution  beaucoup plus pléthorique!) permettrait ainsi aux contribuables une économie de 6,9millions d’euros. Mais que dire des économies générées si, au lieu de 331 sénateurs pour 63millions d’habitants, le Sénat n’était plus composé— en se fondant sur les normes américaines (seulement 100 sénateurs pour 311millions d’habitants)— que de 20 sénateurs? Quand on sait que chaque sénateur coûte (je dis bien “coûte”, et non “perçoit”) au budget de l’Etat un million de francs per capita et par an, cette “réduction” d’effectifs représenterait une économie annuelle de 291millions d’euros. Et les citoyens n’en seraient en rien affectés. A tous les sens du mot! Qu’en pense l’honorable sénateur, pardon, “sénatrice”? Il est à penser que ses collègues de tous bords risquent quant à eux de lui demander de calmer ses ardeurs anti-ambassadeurs thématiques. Des fois qu’elle finisse par être entendue en haut lieu et que lesdits ambassadeurs réduits au chômage mais à l’influence politique (euphémisme!) demeurée intacte décident à leur tour de s’attaquer à la budgétivore forteresse du Sénat. Et je suis certain qu’en appliquant le ratio qui précède à un autre “bastion” de la République— le Palais-Bourbon—, d’autres sérieuses économies seraient possibles. Sans parler du fait que cela réduirait aussi le nombre des lois dont “accouche” chaque année le Parlement et sous le poids desquelles croulent les entrepreneurs et les simples citoyens qui ne savent plus comment échapper à cette frénésie législative qui annihile leur esprit d’entreprise. 

________________________

De N. T. :

 

SUR LES SKINHEADS

 

Je tiens à répondre au courrier de Mme Ch. V. (RIVAROL n°3019 du 28/10/11). Je trouve ses propos édifiants quant à la définition «du vrai nationaliste». Encore une personne qui impose son avis personnel. Je ne vois pas, en effet, de quel droit elle se permet de rejeter les skinheads. Ayant moi-même appartenu à ce mouvement, je lui certifie que nous n’étions pas tous des idiots ou des brutes épaisses. Il faut arrêter de diviser les nationalistes. Le temps est maintenant venu, au contraire, de nous rassembler malgré nos différences de chapelles. Il serait peut-être utile de réfléchir au moyen d’aider ceux qui, partageant nos idées, se retrouvent dans la misère. Je tiens ici à saluer toute l’équipe de RIVAROL ainsi que Vincent Reynouard, le professeur Faurisson et Hervé Ryssen.

________________________

De S. D. :

 

JE ME RÉGALE EN LISANT RIVAROL !

 

Récent lecteur, devenu assidu, je me régale des très bons articles de votre journal toutes les semaines. Je suis bien satisfait de constater que mon marchand de journaux, en pleine gare de Caen, distribue avec constance votre titre en nombre qui me semble aller croissant! Si vous me permettez l’expression, enfin un journal qui «en a»… du bon sens, de l’impertinence, de la véracité et de l’audace!

________________________

De C. C (Moselle) :

 

MERCI, J’AI DÉJÀ DONNÉ !

 

J’ai apprécié (RIVAROL 3020) l’argumentaire de Luc Deloncle qui se désole des échecs répétés du camp national, et soutiendra donc Marine Le Pen. Certes, Marine le Pen sait rôder ses discours et a des cotés sympathiques, mais «j’ai déjà donné». C’est une carriériste, sans colonne vertébrale, sans doctrine (Barrès: «il n’y a pas de restauration de la chose publique possible sans une doctrine»).

Elle est en cela le clone de son père, barde exceptionnel, qui a permis la renaissance d’une droite radicale en Europe, mais l’homme et son bilan sont tellement décevants. JMLP qui invoquait lors de la «Campagne de France» de 1987 La Rochejaquelein: «Si je recule, tuez-moi»: combien de reculades? JMLP qui n’a jamais voulu transformer le FN en un outil pour prendre le pouvoir, «par tous les moyens, même légaux». JMLP, qui au summum de ses capacités intellectuelles et physiques, n’est pas monté sur les barricades quasi-insurectionnelles de décembre 1995 (le social, le FN n’a jamais connu…).

JMLP qui se gobergeait et couvrait d’éloges Sarkozy après sa visite au nouvel Elyséen en 2007 (dans des circonstances différentes, mais toujours à l’Elysée, Jean Raspail imaginait bien autre chose…).

Mon soutien va aux petits groupes lucides, certes sans illusions (P. Vial: «nous ne changerons pas le monde, mais le monde ne nous changera pas»), et qui ne sont pas des girouettes stériles et incultes. Je changerai d’avis après réception d’un courrier manuscrit co-signé de JMLP et MLP regrettant et annulant le discours de la «dalle d’Argenteuil». Ou quand Marine, comme Maurras, Lénine, Degrelle, Geagea… fera quelques mois de tôle pour réel militantisme, là elle sera crédible. Je ne veux plus être berné pendant 30ans comme je l’ai été.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 18:38

 

Chronique du Chaos

hannibal.jpg

 

Par Hannibal

 

 

Nicolas Sarkozy a calculé qu’il ne saurait être réélu que dans une situation à la 2002, Mari ne Le Pen et lui étant en tête, le deuxième tour se jouant sur la peur du fascisme. Les choses sont en route. Ses hommes de main sont en train de flinguer Hollande. Le crapaud Mélenchon est chargé de détacher les vrais socialistes du «capitaine de pédalo». Et la vieille grenouille norvégienne Eva Joly a posé la question nucléaire de telle manière que le pauvre François ne pouvait apparaître, selon sa réponse, que comme une lavette ou un dangereux affidé d’Areva. La gauche est donc en bonne voie de décomposition. Bien sûr, les choses auraient été plus confortables pour l’époux de Carla sans la catastrophe du quatorze mai: celui d’Anne Sinclair aurait été l’élu des primaires et il aurait suffi de le faire exploser en vol au mois de décembre ou de janvier. Mais le moral remonte à l’Elysée.

 

Encore faut-il que Marine Le Pen obtienne de bons résultats, pour être au deuxième tour, mais pas trop bons, pour ne pas le gagner. Il faut donc qu’elle bénéficie d’une dédiabolisation partielle. La chose est à la mode en Europe. L’alerte populaire orthodoxe (LAOS) grecque, parti «d’extrême droite» grec vient de placer deux ministres dans le gouvernement d’union nationale, bien que son chef, Georges Karatzaferis, ait eu longtemps une réputation d’antisémite. Cet européiste opposé à l’immigration a l’oreille du petit peuple auprès duquel il servira à faire passer l’amère pilule de la rigueur. C’est d’ailleurs pour ne pas servir ainsi de caution aux banques que la Ligue lombarde et certains néofascistes, que Berlusconi avait le premier ramenés dans «l’arc constitutionnel», c’est-à-dire réintégrés au système politique, ont refusé de faire partie du cabinet technique de Mario Monti. Quant à Marine Le Pen, il est trop tôt pour l’inviter dans un gouvernement d’union nationale, dans lequel tous ses propos lui interdiraient d’ailleurs d’entrer, il s’agit juste de lui offrir un billet pour le deuxième tour de la présidentielle.

 

Les intérêts de Sarkozy rencontrent ici ceux de ses grands amis américains. J’avais relevé voilà un an que le premier sondage qui “révélait” au monde ébahi l’envolée de Marine Le Pen avait été fait par le german marshall institute, une organisation “apolitique” ayant pour vocation de développer les relations entre les deux rives de l’Atlantique, notamment en promouvant la « démocratie dans les Balkans » ou en faisant «mieux comprendre les questions de migrations et d’intégration». Un peu plus tard, le 13 mars 2011, le site de gauche Rue89 publiait un article du journaliste américain Christopher Caldwell, collaborateur régulier du Financial Times et de Slate, rédacteur en chef de l’hebdomadaire conservateur The Weekly Standard— un homme de la droite institutionnelle des Etats-Unis, donc. Or le fond et le ton de l’article convergent pour tirer Marine Le Pen du ghetto de «l’extrême droite» et la ramener vers une sorte «d’arc constitutionnel» mondial.

 

Aujourd’hui, l’on se demande quel bilan exact tirer du récent voyage de la présidente du FN en Amérique, jugeant assez maigre sa moisson d’entretiens mais non négligeable sa rencontre avec un diplomate israélien. […]

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article