Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 16:56

droit aux lettres



 

 De Franck LIGIER :


OCCUPATION


La cour d’appel de Paris a confirmé le 16 février la condamnation de Jean-Marie Le Pen à trois mois de prison avec sursis et 10000 euros d’amende pour ses propos sur l’Occupation du chef de contestation de crime contre l’humanité.

En janvier 2005, il avait déclaré qu’«en France du moins, l’Occupation allemande n’a pas été particulièrement inhumaine, même s’il y eut des bavures, inévitables dans un pays de 550000 kilomètres carrés». 

Ce verdict me conduit tout de même à faire observer que j’ignorais que l’occupation d’un pays par une armée étrangère était désormais considérée par nos magistrats comme un crime de guerre, pire comme un crime contre l’humanité. En tous cas il s’agit d’une vision de l’histoire , qui non seulement est surprenante mais aussi inédite. Affirmer également que les magistrats ne participent pas à l’écriture de l’histoire , c’est aussi être de mauvaise foi.

 

http://www.daily-bourse.fr/images/analyses/2009/01/15/Apocalypse-now_01.jpg

 

En effet ces magistrats n’ont jamais condamné pour crime contre l’humanité: les Américains pour leur occupation du Vietnam et récemment de l’Irak,  Israël pour l’occupation des territoires de Jérusalem Est.

Bizarre, vous avez dit bizarre. Dis-moi qui tu es, je te dirai comment je te juge.

________________________

 

 De Manuel GOMEZ :


ON NOUS PREND VRAIMENT POUR DES IMBÉCILES


http://www.lemondedesreligions.fr/images/2012/02/21/2295_viande-halal_440x260.JPG

 

Il suffit d’écouter attentivement les “infos” pour comprendre à quel point les citoyens français sont désinformés, manipulés, trompés, par ceux qui ont mission justement de les tenir informés. L’abattage des animaux selon le rite religieux musulman est un sujet qui date depuis des années (grâce à Brigitte Bardot) et soudainement, parce que Marine Le Pen en a parlé, il est à «la Une» de toutes les infos et l’on se permet de dire tout et n’importe quoi.

Reprenons dans l’ordre de réception de nos “infos”: au journal de 13 heures, Mme Florence Bergeaud-Blackler, une sociologue qui a enquêté auprès des abattoirs de l’Ile de France (puisqu’il est question de l’Ile de France et non pas de la France) admet que les animaux sont abattus vivants pour des raisons économiques: «il est difficile de nettoyer les locaux après chaque série d’abattage et de recommencer plusieurs fois dans la journée». On peut le comprendre mais il suffirait pour éviter cet inconvénient de procéder à l’abattage “halal” en fin de journée en une seule fois. 

Pour M. Yves Berger, président des bouchers, aucune réglementation n’est prévue qui permette de suivre à la trace le parcours de la viande, ce qui explique que les bouchers se trouvent devant l’obligation de “mentir” aux clients. Sans doute n’était-il pas encore au courant que le ministre de l’agriculture, le soir même à «Mots croisés» annonçait le décret qui va permettre de remédier à ce problème “mineur” et qui sera appliqué dès le 1erjuillet… comme par hasard.

Le matin même, Frédéric Freund, de l’association de défense des animaux d’abattoirs, mettait en garde contre les possibilités d’une contamination lorsque les animaux sont suspendus après avoir été égorgés vivants. Ce problème soulevé par le représentant du FN ne semblait pas préoccuper M. Julien Dray, député socialiste, outre mesure indiquant que c’était encore une manœuvre de Marine Le Pen pour affoler la population.

Au fait, puisque le moment est propice aux référendums, paraît-il, pourquoi ne pas en proposer un chaque trimestre aux Français sur des sujets aussi importants? Il en existe des dizaines. Ainsi le nombre des députés pourrait être réduit de moitié puisque les citoyens dicteront directement les lois que, pour une fois, ils voteront!

________________________

 

 De Bruno CAEN : 

 

CARTON ROUGE POUR MARINE LE PEN

 

http://2.bp.blogspot.com/-Ow_dyjjd86s/TnTlIR_DSwI/AAAAAAAAWt8/fkxiDKJLHEs/s1600/carton-rouge175.jpg

 

Dans son discours à Lille ce week-end, Marine LePen a déclaré «Il n’y a, mes chers compatriotes, pas de différences entre un Français immigré et un Français de souche.»

 

Cette phrase de la présidente du Front National est triplement scandaleuse. 

 

Le premier scandale est qu’en mettant à égalité les Français dits «de souche» et les Français d’origine étrangère, elle nie que la construction de la France fut une longue et parfois douloureuse Histoire pour laquelle les Français— dont on qualifie aujourd’hui les descendants de «de souche»— ont donné leur génie et leur sang. Ainsi, la vérité veut qu’objectivement, il y aura toujours au moins cette différence fondamentale entre les Français de longue souche et les autres. 

Le second scandale est qu’en mettant dans le même sac “immigré” les Français d’origine extra-européenne et les Français d’origine européenne, Marine Le Pen nie que la France c’est avant tout une terre de chrétiens, de blancs, qui ont en commun une même culture et les mêmes valeurs de civilisation. 

Le troisième scandale est que depuis plusieurs décennies, devenir Français n’est qu’une formalité administrative, nombre d’enfants d’étrangers recevant même la nationalité française sans l’avoir demandée, et ces Français de papier sont bien souvent hostiles à la France et à ses valeurs ancestrales. Les mettre ainsi sur le même plan que les “autres” Français est non seulement une erreur intellectuelle mais une stupidité sas nom. 

La sortie politiquement correcte de Marine le Pen est finalement révélatrice de tout ce que la “dédiabolisation” peut engendrer comme reniements et comme destruction des principes les plus élémentaires sur lesquels a toujours reposé et reposera toujours la droite nationale, aujourd’hui définitivement représentée par le seul Parti de la France de Carl Lang. 

________________________

 

 De Christophe GEORGY :

 

MARINE LE PEN POUR LE “DROIT” À L’AVORTEMENT

 

Dans l’émission de Laurent Ruquier, On n’est pas couché, le samedi 18 février, Marine Le Pen a très clairement déclaré ne pas vouloir remettre en cause « le droit à l’avortement ». Or l’avortement, en dehors du problème moral qu’il pose, puisque c’est l’assassinat d’un être humain en devenir, participe avec l’immigration à tuer l’entité physique de la France. Tout cela avec le remboursement de la Sécurité sociale. C’est l’épuration ethnique en France financée par les Français.

Sans Français il n’y a plus de France! Marine Le Pen est une récidiviste sur le sujet car depuis 2002 elle s’est toujours dit favorable à la loi Veil et n’envisage ni de supprimer ni même d’aménager la législation actuelle sur ce sujet. Comment un catholique digne de ce nom peut-il envisager d’apporter son suffrage à cette personne?

 

________________________


 

 

N. B. : Ce n'est qu'un extrait du courrier, qui publie aussi une lettre en faveur de Marine Le Pen.

 


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 13:42

 

melenchon-chard.jpg

Si MLP se sent incapable d'affronter Mélenchon, c'est sans doute qu'elle n'a pas les armes nécessaires pour lui faire mordre la poussière. Elle n'a en effet jamais ouvert un RIVAROL, laissant ce soin à ces avocats qui sans doute le lisent et le décortiquent chaque semaine pour trouver matière à procès. Vous au moins, ne manquez pas dans le spécial 16 pages qui sera demain en kiosque une double-page de René Blanc sur Mélenchon.

 

Elle est intitulée Mélenchon l'Imposteur : encore plus de métissage et d'immigration.

 

Pour les plus impatients, la boutique de RIVAROL vous permet de télécharger le numéro 3035 pour 2,50 euros seulement !

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 09:50

amisrivarol---copie.jpg

 

 

tractage amis - copie

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 16:51

 

http://www.ndhsb.org/parents/ebulletin/images/justice2.jpg

 

 

 

Procès sur l’occupation allemande :

charges allégées, condamnations confirmées

 

Le 16 février l’ancienne XIe chambre de la cour d’appel (aujourd’hui appelée pôle 2 chambre 7) rendait son arrêt dans l’affaire dite de l’occupation allemande en France. Jean-Marie Le Pen a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 10000 euros d’amende pour complicité de contestation de crimes contre l’humanité, Camille Galic en qualité de directrice de la publication à 5000 euros d’amende pour contestation de crimes contre l’humanité et votre serviteur à 2000 euros d’amende pour contestation de crimes contre l’humanité. L’association de Serge Klarsfeld qui avait la première déposé plainte a été jugée irrecevable car son président n’avait pas été mandaté par son conseil d’administration pour ester en justice. Mais malgré cette irrecevabilité qui, comme l’avait reconnu à l’audience Mme le substitut, aurait dû entraîner logiquement la nullité de toute la procédure, les autres associations qui ne s’étaient portées civiles qu’à l’audience, le délai de prescription ayant donc largement été dépassé, ont été jugées recevables. Le MRAP, la Ligue des droits de l’homme et la Fédération nationale des déportés et internés, résistants et patriotes (FNDIRP) perçoivent chacun 5000 euros de dommages et intérêts, soit 15000 euros en tout. Par ailleurs, la cour ordonne la publication du texte de la condamnation dans Le Figaro aux frais des condamnés dans la limite de 5000 euros. Au total, au civil et au pénal, les trois condamnés devront verser 37000 euros, ce qui est considérable. Il est surprenant que d’aussi grosses sommes aient été maintenues alors que l’initiateur de la plainte, l’Association des Fils et Filles de déportés juifs de France, était jugé irrecevable et que de surcroît la relaxe est définitive pour le délit d’apologie de crimes de guerre.


Comme l’a très bien dit Jean-Marie Le Pen, à deux mois de la présidentielle, il s’agit d’une décision éminemment politique. Le Pen, Galic et votre serviteur se sont pourvus en cassation et le talentueux avocat de RIVAROL, Me François Wagner, prépare une nouvelle question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur la loi Gayssot. La Cour de cassation devra décider de transmettre ou non la question au Conseil constitutionnel. Déjà saisie à plusieurs reprises sur ce sujet, elle a toujours refusé jusque-là la transmission aux “sages” du Palais-Royal mais il n’est pas interdit d’insister d’autant qu’avec la récente adoption par le Parlement français de la loi punissant la contestation du génocide arménien le débat autour de la loi Gayssot a rebondi. Nous vous tiendrons bien sûr au courant de l’issue de nos démarches.


Ajoutons que ce même 16 février les Editions des Tuileries et le directeur du journal ont été relaxés par la XVIIe chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris pour un article de François-Xavier Rochette daté du 7 janvier 2011 et qui avait déplu à Marine Le Pen. La présidente du Front national demandait à RIVAROL et au directeur de la publication 50000 euros de dommages et intérêts pour avoir cité un article de VSD reprenant entre guillemets des propos qu’aurait tenus Mme Le Pen lors d’un repas arrosé qui lançait la campagne des européennes de 2004. [...]

 

La liberté de la presse, l’indépendance du journaliste ont un prix de plus en plus exorbitant.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:52

A lire dans le RIVAROL du 17 février :

 

Une chronique de Robert Spieler

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTptdyZQcZ28AI_wEx_n1-IulqnOETtEEx-5QNN-SXGBV6dbSEG

 

« Le peuple juif ne se définit pas par la haine des autres. Il se définit par ses valeurs. Nous sommes le peuple qui a apporté au monde deux choses: l’idée de Dieu et l’idée de l’argent.» Si c’est Attali qui le dit…

L’ancien conseiller de François Mitterrand poursuit de façon grandiose: «L’antisémitisme, c’est l’ingratitude. La grandeur du peuple juif, c’est d’avoir apporté aux autres, même à ceux qui ne veulent pas entendre. C’est un altruisme, non pas intéressé (apparemment il y a des altruismes intéressés… Passons.) mais désintéressé… C’est cette mission qui fait que l’apport de la Loi, de cette générosité, créera une humanité qui survivra, dont le peuple juif sera toujours l’avant-garde.» Atchoum!

 

SOLJENITSYNE ÉTAIT-IL ANTISÉMITE ?

 

Dieu merci, Soljenitsyne est mort. Il est mort, sinon il aurait fini comme Dieudonné. «Il était clairement antisémite et nostalgique de la monarchie tsariste», déclare Alain Corbière, maire adjoint (PG) du XIIe arrondissement, durant la délibération du Conseil de Paris qui vient de décider d’attribuer le nom d’Alexandre Soljenitsyne à une place du XVIe arrondissement. Crime abominable, il est vrai, Soljénitsyne avait écrit un livre, Deux siècles ensemble, qui narre la difficile cohabitation entre le peuple russe et la communauté juive. A lire en pdf sur le site <www.barruel.com>. Curieusement, ce livre n’a jamais paru aux Etats-Unis.

 

L’ACTEUR MEL GIBSON NE L’EST-IL PLUS ?

 

Une bonne nouvelle: Mel Gibson bientôt lavé des soupçons d’antisémitisme? Son film La passion du Christ avait suscité l’émoi de l’organisation américaine Anti-Defamation Leage qui y voyait de l’antisémitisme. Le film retraçait fidèlement les Evangiles. Mel Gibson est, ce qui n’est pas forcément une qualité pour certains, père de huit enfants, catholique traditionaliste fervent, et partisan de la peine de mort. Son film obtint, malgré les glapissements, trois oscars. Il s’apprête à tourner un nouveau film, consacré à Judas Maccabée, dont il incarnerait le père. La Révolte des Maccabées a été à la fois une révolte juive contre la dynastie helléniste des Séleucides, et un conflit interne au peuple juif opposant des traditionalistes hostiles à l’évolution de la tradition juive au contact de la culture grecque et des J-juifs hellénisants plus favorables au métissage culturel. Cet épisode se situe au IIesiècle av. J.-C. 


Bon, mais l’épisode actuel se situe actuellement… Une synagogue californienne endettée, menacée de fermeture, lui propose un deal: «Notre proposition, monsieur Gibson, vise à vous laver de tout soupçon d’antisémitisme qui circule sur vitre compte (houlà!). Quel meilleur moyen pour prouver à vos fans et aux médisants que vous n’êtes pas antisémite que de rejoindre notre cause et de nous aider à réunir des fonds pour notre association “sauvez notre synagogue”?» La congrégation Beth Shalom a chiffré la somme demandée à un modeste pactole de 1,6millions de dollars. Pour l’instant, Mel Gibson n’a pas répondu…

 

CLAUDE LANZMANN, UN NOUVEAU STRAUSS-KAHN ?

 

Claude Lanzmann, le réalisateur des exceptionnels films “Shoah” et “Tsahal”, vient d’être arrêté et interrogé à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv pour harcèlement sexuel sur une employée de sécurité. Selon Le Figaro, quotidien sérieux s’il en est, il aurait saisi par surprise et embrassé de force une employée de l’aéroport, alors qu’il venait de passer les contrôles de sécurité avant d’embarquer dans un avion pour la France. 


Dieu merci, ça s’est bien terminé. Il a été entendu par la sécurité de l’aéroport avant d’être relâché et autorisé à prendre son avion.

 

SARKOZY, TOUJOURS PLUS ISRAÉLOPHILE

 

Emouvant discours de Sarkozy au dîner du Crif. C’était mercredi 8 février au pavillon d’Armenonville. Sarkozy en était l’invité d’honneur. Simone Veil en était, ainsi que Manuel Valls et Nadine Morano, sans oublier François Hollande qui serra la main du Président. Le père de Gilad Shalit, le soldat franco-israélien prisonnier durant cinq ans des Palestiniens et reçu à l’Elysée, était présent. Le discours de Sarkozy fut très émouvant et déterminé, comme il se doit. «C’est une grande émotion pour tous les Français que Gilad Shalit soit sur le territoire de la France. On a enlevé (à ses parents) un enfant de 20ans, on leur a rendu un héros» Rien que çà… Mais ce n’est pas fini. Le Président poursuit: «Honte à ceux qui ont eu ce comportement barbare. Israël est une démocratie parce que dans une démocratie, on attache de l’importance à une vie, pas à mille.» Sarkozy n’a pas tort. Selon sa définition, Israël, qui a allègrement massacré des milliers de Palestiniens, est en effet une démocratie. Puis Sarkozy nous a fait une petite leçon d’histoire, qui intéressera nos lecteurs pas bien informés. Il pose la question: «Où s’est passée la Shoah?» Personne dans l’auditoire ne connaissant la réponse, il fait cette révélation époustouflante: «En Europe!»


Et il enfonce le clou: «Les Européens ont eu l’idée folle de la Shoah», ajoutant «Israël est un miracle. La disparition d’Israël serait un drame.» Sarkozy vise évidemment l’Iran déclarant que «l’acquisition de l’arme atomique par l’Iran est inacceptable et que la France avait décidé de ne plus acheter une goutte de pétrole à l’Iran.» La Chine et l’Inde, qui sont impatientes de remplacer la France comme acheteurs du pétrole iranien, ont dû sabler le champagne en entendant cette déclaration… Sarkozy, en conclusion, s’est fait affectif: «Et si la vraie victoire pour Israël, c’est que si Israël était aimé et non pas craint.» (on retrouve là la syntaxe quelque peu approximative du Président). Pour ceux qui n’auraient pas compris, il enfonce le clou: «Toute mon histoire, c’est d’avoir été proche d’Israël. Chaque fois qu’un juif, sur le territoire de notre République, est insulté, c’est l’affaire de 65 millions de Français qui sont insultés.» Ils en ont de la chance, eux…

 

DES JUIFS INDÉSIRABLES ?

 

La famille de Lee Zitouni n’a pas été invitée au dîner du Crif. Lee Zitouni est cette jeune femme de 25ans, tuée le 18 septembre dernier, en Israël, par deux chauffards franco-israéliens, Eric Roubi et Claude Khayat, qui ont immédiatement pris la fuite et regagné Paris, suscitant une vive émotion. Les autorités israéliennes souhaiteraient pouvoir les juger sur place. Or la France n’extrade pas ses ressortissants, eussent-ils la double nationalité. La famille de Lee Zitouni voulait participer au dîner du Crif. Le président du Crif, Richard Prasquier, craignait qu’ils ne tentassent d’approcher le président de la République et qu’il n’y eût une polarisation autour de cette affaire. D’où son refus de les voir invités. Mais les Zitouni ne sont pas rancuniers. Ils lui ont écrit: «Nous éprouvons le plus grand respect pour le Crif et les organisations le composant, pour sa contribution aux relations franco-israéliennes et au peuple juif.» […]

 

Pour lire la suite, RDV en kiosque vendredi ou dès à présent dans la boutique de RIVAROL en ligne où vous pouvez acheter le journal au numéro !

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 21:49

 

modeemploi.jpg

 

Ou visionnez toutes les étapes dans cette vidéo :

 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 11:36

droit aux lettres


 

 De Xavier BONNEAU :

 

FÉLICITATIONS À ANNE KLING !

Et encore une superbe interview d’Anne Kling dans RIVAROL numéro 3031, bien servie il faut le dire par Robert Spieler qui ne demandait que cela, je suppose. Gageons que vous aurez des reproches de certains pour avoir publié ce petit brûlot anti-mariniste en pleine campagne, mais que voulez-vous : est est, non non, indépendamment du temps et de l’espace. J’ai dévoré ces deux pages avec passion mais en même temps beaucoup d’amertume devant tant d’occasions gâchées.

Le résumé de la carrière de Marine Le Pen: parfait, il n’y a rien de faux ni d’exagéré là-dedans. On aurait même pu en rajouter sur l’incompétence et l’arrogance de la personne, nous avons de bonnes références là-dessus. La seule qualité que je lui reconnaisse est qu’elle passe bien dans les media:  dont acte, mais si le fond est vicié, à quoi bon? 

Et oui aussi pour la coquille vide. Manque de cadres, manque de militants: 22403 militants à jour de cotisation autorisés à voter (mais combien empêchés ?) pour élire leur président en 2011. 40000 militants en 1998 au moment de la scission. Belle progression. 

A propos du gouvernement virtuel, l’idée était bonne. Pendant mes années FN, j’ai participé à des U d’été et connu des personnalités d’un haut niveau de compétences.  Il y avait un vivier de talents dans lequel JMLP n’avait qu’à puiser pour former des équipes chargées de tel dossier, avec à leur tête un ministrable étant peu à peu reconnu comme tel par le public.  En voici deux exemples. Dans le domaine du droit, maître Georges-Paul Wagner, maître Eric Delcroix n’avaient-ils pas les qualités de ministre de la Justice? En agriculture, j’ai connu Alexis Arette, ancien commando en Indochine, agriculteur lui-même, personnalité enracinée pleine de bon sens et d’arguments pertinents pour la défense de la paysannerie française. Au lieu de cela, JMLP a promu des personnalités peu compétentes. Le résultat ne s’est pas fait attendre: les bonnes volontés ont été vite dégoûtées et le FN n’a jamais vraiment percé dans ce milieu pourtant au cœur de notre combat. Et ce qui aurait dû être un vrai shadow cabinet, think tank préparant l’accès du FN aux responsabilités de gouvernement, a été transformé en une caricature grotesque avec ces mascarades ridicules et coûteuses à l’hôtel Crillon. J’en ai encore honte aujourd’hui pour ceux qui s’y sont prêtés. 

Abattre le système? C’était possible (et ça l’est peut-être toujours, potentiellement du moins). Souvenons-nous de la panique qui avait gagné la classe politique après les élections régionales de mars 1998. Ces cloportes d’élus UDF-RPR, d’habitude si méprisants et arrogants envers leurs collègues FN, coincés entre l’ukase suprême du B’nai B’rith et la poussée électorale du FN  qui les contraignait à se déterminer ouvertement devant leur électorat. Si le FN avait joué habilement à l’époque (et ce sans rien renier de son héritage), c’est-à-dire par exemple en proposant le maire de Toulon: Jean-Marie Le Chevallier, comme président de la région PACA en lieu et place de JMLP, en échange du soutien du FN dans les autres régions (c’était la seule condition que mettaient le RPR et l’UDF à l’époque), nous aurions enfoncé un coin dans ce qu’ils appellent le front républicain. Mais JMLP a sifflé la fin du match prématurément, rendant ainsi un fieffé service à la pseudo-droite, soulagée d’avoir échappé à la mise devant ses responsabilités. 

Oui c’est vrai. Chaque fois que le FN avait l’occasion de faire une avancée significative vers le pouvoir en augmentant son nombre d’élus: maires, conseillers généraux ou députés, JMLP se comportait entre les deux tours de façon à effrayer les électeurs modérés qui auraient pu faire pencher la balance. C’était tellement bien réglé qu’on ne pouvait plus y voir une coïncidence, JMLP connaissant d’ailleurs trop bien le fonctionnement de la presse serve pour prétendre être dupe. 

________________________

 

 De MAREK :

 

SUR HANNIBAL ET ANNE KLING

 

RIVAROL a bien fait de publier Hannibal pour corriger Anne Kling. Cette vision d’un JMLP manipulé voire complice du Système ne correspondait pas à la réalité que nous avions connue et vécue. La dédiabolisation est grotesque mais la diabolisation était devenue invivable. Le 2e tour infernal de 2002 a été décisif dans la prise de conscience de l’électorat lepéniste. Dix-huit pour cent, c’était donc le pourcentage de Français qui voulaient rester français. Timmermans a bien résumé la situation dans vos colonnes: l’électoralisme c’est fini, place à l’action politique discrète et à l’entrisme intelligent. Entre JMLP et MLP il y a eu tout de même un changement radical. Le mur de Berlin s’est écroulé, le communisme pur et dur à l’Est s’est effondré. La loi Gayssot ne serait plus votée en 2012. Le gaullisme (inconnu d’Anne Kling) n’est plus la face cachée du communisme, mais le bras politique des B’naï B’rith et des néo-cons yankees. Poutine a réussi à faire le ménage dans son pays. Est-ce définitif? C’est probablement lui l’allié naturel des nationalistes français. L’entente JMLP-Jirinovski n’était pas si sotte que cela. 

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 11:31

http://info-resistance.org/wp-content/uploads/2011/11/guignol-hollande-229x300.jpg

 

A lire dans le RIVAROL de demain (n° 3033).

 

Un article de Hannibal, qui interroge Hollande.


 

La dernière fois que je l’avais vu, c’était un bonhomme de neige normal,. Ses lunettes, son nez en carotte, sont air un peu ébahi et très réfrigéré nous le faisaient trouver plutôt sympathique. Il a maigri depuis et conquis ses galons de candidat exceptionnel au Bourget. Il me fait l’honneur de me recevoir dans un des micro pores d’un agenda digne de Yannick Noah.

 

Rivarol : Vous avez désigné votre ennemi principal, la finance sans visage. Pensiez-vous à l’argent anonyme et vagabond? 

 

François Hollande : Je hais ces mots aux connotations fascistes. Ils commettent le grand péché, le péché sans rémission, qui est l’identification. Vous tentez de mettre un visage sur quelque chose qui n’en a pas, et ce visage que vous prétendez découvrir, on en connaît trop bien la caricature, on l’a vue des années durant dans le Stürmer et toute la presse antisémite.

 

R. : Cependant, ne pas mettre de nom sur l’adversaire, n’est-ce pas s’interdire de le combattre? La politique économique et sociale du Parti socialiste ne revient-elle pas à déposer une plainte contre X et aller prendre ensuite une tasse de thé?

 

F. H. : De vous à moi, la politique économique et sociale du Parti socialiste n’a pas plus d’importance que celle du Parti radical et des républicains opportunistes entre 1880 et 1914. Nous savons bien que notre marge de manœuvre est étroite comme la porte de Gide. Nous faisons des promesses comme en fit François Mitterrand en 1981, mais nous ne commettrons pas l’erreur d’essayer de les tenir pendant deux ans. Nous ferons tout de suite la politique des rentiers et des banques qu’on nous demande et que symbolise M. Moscovici, mon directeur de campagne, qui est en même temps vice-président du cercle de l’industrie, un des rendez-vous importants du lobbying des entreprises du CAC 40. Nous ne ferons rien pour restaurer l’économie de la France ni pour assurer son indépendance. Notre changement à nous, notre rupture, ce qui nous différencie un peu de Sarkozy, c’est que nous allons changer plus vite l’homme et la vie qu’il ne le fait.

 

R. : Vous avez pourtant dit que vous renégocieriez l’accord sur la dette!

 

F. H. : Et pourquoi pas le traité de Lisbonne ou les accords de Grenelle? Et supprimer le forum de Davos? Et supprimer nos liens préférentiels avec les Etats-Unis et Israël? Le Parti socialiste a des ambitions moins futiles que de redresser l’économie française, il entend agir sur la parole et le rêve, c’est-à-dire l’homme. 

 

R. : Pouvez-vous vous expliquer un peu plus ?

 

F. H.: Je pense à ce qui est une honte pour notre pays et une épine dans le pied de la République, le vote durable en faveur de l’extrême droite. Mes prédécesseurs n’ont jamais trouvé la bonne façon de réduire cette hernie. Bernard Tapie a voulu diaboliser les électeurs en les traitant de salauds, ce qui est inopérant. Nicolas Sarkozy a prétendu leur couper l’herbe sous le pied en affirmant qu’il règlerait le problème que le Front national soulevait. Il s’est lamentablement viandé. Le pire fut cependant Laurent Fabius: il a reconnu que Le Pen posait les bonnes questions, s’il ne donnait pas les bonnes réponses. Cela revenait à capituler en rase campagne, et il ne servait à rien, ensuite, de discréditer ses idées, puisque l’on prenait sa vision des choses comme base de travail. Ces stratégies convergentes sont radicalement fausses et néfastes. Ce qu’il faut faire, et que je ferai, c’est nier les réalités décrites par l’extrême droite, les tenir pour nulles et non avenues.

 

R. : Comment cela?

 

F. H. : C’est très simple, et les media s’y emploient tous les jours. Il y a des émeutes à Forbach, ils n’en parlent pas. Des voyous tabassent un homme et lui roulent dessus en voiture, ils ne disent pas de qui il s’agit. Et ainsi de suite. Vous ne saurez pas le nombre de voitures qui brûlent chaque nuit, ni la proportion de telle ou telle population dans les prisons françaises. La justice, la police, l’INSEE, toutes les administrations et les institutions concernées organisent cela depuis trente ans, et c’est cet effort quotidien de tous qui a permis de cacher au peuple français une réalité qu’il n’aurait jamais pu supporter. Proudhon disait jadis : la propriété c’est le vol: c’était une philosophie bien sommaire. Le socialisme d’aujourd’hui n’a pas peur de proclamer une devise bien plus ambitieuse: la réalité c’est le mal!

 

R. : A ce point ?

 

F. H. : Mais oui! Nous disons cela pour l’honneur de l’homme! Si vous regardez l’homme tel que nous l’a légué l’évolution, de la Syrie à Moscou et du Mirail à Marseille nord, même un Genevois un peu dur de la feuille comme Rousseau ne saurait prétendre qu’il est bon. Mais l’homme n’est pas un être, c’est un projet. Je suis furieusement existentialiste. J’écarte la réalité d’une main gauche mais ferme, j’assigne à la parole et au rêve la tâche de décider ce qui doit être, et un avenir tout rose s’offre alors à l’homme. Nous allons le façonner à notre image, et cela ne sera pas de la tarte.

 

R. : A quoi ressemblera-t-il ?

 

F. H. : Pour commencer, on effacera toute trace de la nature biologique. Dans l’immédiat, le mariage homosexuel sera proclamé, l’adoption par n’importe quel couple organisée. Cela, c’est le b.a.-ba. Ensuite, grâce à la théorie du gender, nous mettrons en pratique cette grande idée selon laquelle le sexe n’est qu’un choix social et personnel. Mais surtout, nous détruirons toutes les traces de l’ancienne oppression et de l’ancienne séparation entre les genres. A commencer par celles qui défigurent la langue française. La grammaire est fasciste, nous casserons donc la grammaire. Un exemple facile, le masculin ne l’emportera plus sur le féminin, l’accord se fera avec l’élément le plus proche dans la phrase. Ainsi dirons-nous: Nicolas et Carla sont belles, ou laides, selon ce qu’on pense. Il faut que la Halde ait compétence sur tout et tous, et sur le langage en premier lieu. Un ancien qui dira au jeune venu le consulter à propos de l’algèbre de Boole: c’est du chinois, ou, encore pire: c’est de l’hébreu, sera puni dans un premier temps de travaux d’intérêt général pour discrimination linguistique, et, en cas de récidive, ira en prison. Il faut occuper les dizaines de milliers de fonctionnaires que nous allons embaucher. […]

 

Pour lire la suite, ABONNEZ-VOUS !

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 15:13

 

http://www.rivarol.com/Agenda_files/chard480.png

Pour les étourdis qui ne les ont pas encore lus, vous pouvez lire sur le blog et le site du journal :

 

- un extrait de l'édito de Jérôme Bourbon


- le compte rendu du Pot des Amis


- des extraits du courrier des lecteurs

 

Ne manquez pas également dans RIVAROL:


- d'excellentes pages internationales avec un article de Léon Camus sur l'Afghanistan ; et comme chaque semaine en ce moment un compte rendu des primaires américaines par Jim Reeves ;


- une double page sur les scandales pédophiles dans les communautés ultra-orthodoxes juives aux Etats-Unis, par René Blanc ;


- la chronique de la France asservie...et résistance de Robert Spieler. Au menu de cette semaine, les drôles de lectures de Sarkozy, le révisionnisme à la sauce d'Hervé Morin, l'homme qui assistait au Débarquement quinze ans avant sa naissance, les dérives duFN, le vote homo, etc.


- vos pages littéraires, avec une recension du dernier livre de Ploncard d'Assac, Le nationalisme français, par François-Xavier Rochette. Le mot recension ne fait pas justice à ce qui est en fait un article sur le nationalisme intransigeant. Les nationalistes crèvent de ne pas être formés par les vrais maître de la mouvance : leur naïveté coupable les entraîne dans des voies de garage, alors que leurs "bibliothèques sont emplies de livres précieux" qui pourraient leur éviter de se jeter "dans les bras de l'ennemi pour une gamelle dorée".


- enfin, la chronique d'Hannibal, qui réagit à l'interview d'Anne Kling du dernier numéro de RIVAROL.


 

Foncez en kiosque, ou commandez le numéro sur le nouveau site de RIVAROL !


Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:18

 

 

2812160005.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3031 du 27 janvier 2012)

  

 

Le rabbin Daniel Fahri est l’un des fondateurs du Mouvement juif libéral de France. Agé de 70 ans, décoré de la Légion d’honneur, et très influent au sein de la communauté juive, c’est lui qui avait institué la lecture de tous les noms de déportés juifs de France, chaque année.

 

De drôles de rabbins

 

Il est accusé d’avoir sexuellement agressé, en 1990, une enfant de 11 ans, qui, âgée aujourd’hui de 33 ans, s’est résolue à porter plainte contre lui. Ces faits ne sont pas prescrits

 

C’est la consternation au sein de la Communauté. Le rabbin Michel Serfaty a réagi : « Ce serait une catastrophe si les charges qui pèsent sur le rabbin étaient confirmées », ajoutant : « Je plains sa communauté. Le rabbin Fahri est emblématique par ses publications. » Le directeur général du CRIF, Haïm Musicant a déclaré être « tombé à la renverse » et s’émeut : « Le rabbin Fahri est très connu pour son ouverture, sa tolérance, pour le dialogue qu’il mène avec les musulmans et les catholiques. ». Il insiste sur la nécessité d’ « être très prudent, de respecter la présomption d’innocence ». Comme à Carpentras, sans doute…

 

Le fils du rabbin Daniel Fahri, Gabriel, est lui aussi rabbin et avait fait la une de l’actualité en janvier 2003, lorsqu’il avait affirmé avoir été agressé au couteau par un inconnu alors qu’il se trouvait seul dans sa synagogue. Celui-ci portait un casque et aurait crié « Allahu Akbar », avec « un accent français », déclara le rabbin. Une précision de la plus haute importance… Quelques jours plus tard, plusieurs responsables politiques, dont Balladur et Sarkozy, participèrent à une cérémonie, dans la synagogue, pour dénoncer« l’intolérable agression ».

 

Problème, la police ne tarde pas à avoir de sérieux doutes quant à la réalité de l’agression. Elle découvre que le couteau utilisé provient de la cuisine de la synagogue. Plusieurs expertises, menées sur la chemise déchirée du rabbin et sur sa voiture incendiée quelques jours plus tard donnent des résultats qui amènent la police à se poser de sérieuses questions, et à soupçonner le rabbin d’automutilation et de mise en scène. Il apparaît notamment que le coup de couteau avait été clairement retenu et n’avait pas pour objectif d’infliger de sérieuses blessures. Bizarre… Le Nouvel Obs, dans son numéro du 3 juin 2004, notera que  «  le rabbin est passé insidieusement du statut de victime à celui du suspect. » Mais tout est bien, qui finit bien. Il paraît que l’affaire était « sensible », on se demande pourquoi. Une ordonnance de non-lieu sera donc rendue le 4 septembre 2008.

 

Depuis ces pénibles épreuves, le rabbin va bien, merci. Il est, depuis septembre 2007, le rabbin fondateur de l’Alliance pour un judaïsme traditionnel et moderne –tout un programme-,  membre du comité de parrainage de l’association La paix maintenant, qui prône le dialogue israélo-palestinien, il tient le poste d’aumônier israélite de l’hôpital européen Georges-Pompidou, il intervient dans diverses facultés de médecine parisiennes sur l’éthique médicale, il a participé à plusieurs films en tant que consultant et a même joué son propre rôle de rabbin. Enfin, cerise sur le gâteau, si l’on peut dire, c’est lui qui a guidé Dany Boon dans sa démarche de conversion au judaïsme, et l’a marié à Yaël. Quel homme !

 

Lire la suite ici.

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans A lire dans RIVAROL
commenter cet article