Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 14:10

 

                                        joly-drakar.jpg

 

Dépêche Reuters:

Pour les socialistes et certains écologistes, la goutte d'eau de trop est tombée mercredi, lorsqu'Eva Joly a refusé sur RTL de dire si elle appellerait à voter pour François Hollande au second tour de la présidentielle - si tel est le scénario.

 

Face aux remous provoqués par ses propos, Eva Joly a tenté de corriger le tir via son compte Twitter : "Je ne suis pas femme à cultiver l'ambiguïté. Evidemment au second tour, la gauche et les écolos devront se rassembler".

"Elle a dit ce qu'elle avait à dire. Je retiens sa dernière phrase", a simplement commenté François Hollande en arrivant au congrès des maires, à Paris.

Martine Aubry, qui avait demandé à Cécile Duflot, secrétaire nationale d'EELV, de clarifier la position de la candidate, a pris acte de la mise au point.

 

Dans un entretien publié mardi dans Le Monde après quelques jours de silence médiatique, Eva Joly accusait François Hollande d'être à la solde du groupe nucléaire Areva et d'être "du bois dont on fait les marionnettes".

 

En juillet dernier, Joly déclare: "Moi je ne descends pas de mon drakkar."

 

"Il va peut-être falloir descendre, pourtant, Mme Joly, car les alliances politiques, ce n'est pas pour les chiens! Mince alors, on a Prasquier sur le dos pour avoir donné des places aux Verts, et ça ne lui convient toujours pas!" Voilà le discours que l'on imagine en ce moment dans la bouche de Hollande, qui a dû moyennement goûter le fait d'être comparé à une marionnette.

 

Entre un candidat à mi-chemin entre le chamallow et le nougat mou, et des alliés qui donnent des coups de poignard dans le dos, le PS est mal parti...

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog
commenter cet article

commentaires