Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 12:37

http://academic.sun.ac.za/forlang/bergman/real/amistad/film/assets/amistad1a.jpg

 

...Parce que les Africains, eux, n'en ont rien à faire!

 

La preuve? Eh bien, dans le récit ci-dessous, on cherche désespérément l'esclavagiste blanc, vulgaire, aviné, mal rasé, puant, et lubrique.

 

Lu sur Agora Vox:

 

Charlotte, une Ivoirienne de 14 ans s'est présentée au commissariat de Cavaillon mardi matin et le récit qu'elle livre aux policiers est saisissant. Elle leurs explique avoir été achetée à sa famille en Côte d'Ivoire pour 4.500 euros (3 millions de Frazncs CFA) par le mari d'un couple formé par un Ivoirien et une Française, tous deux âgés de 25 ans, parent de deux enfants de 4 ans et 1 mois et qui résident à Cavaillon.

Selon l'adolescente, le mari se serait présenté au début de l'été dernier à Dabou, son village d'origine, tout près d'Abidjan. Interrogé par les policiers il a avoué être "descendu en Côte d'Ivoire pour çà", c'est-à-dire pour faire son "marché". Celui qui s'est présenté comme le "grand-père" de Charlotte lui a proposé une dizaine de filles.

C'est Charlotte qui fut choisie pour faire le ménage et s'occuper des enfants. Elle part donc clandestinement au Maroc par l'intermédiaire de passeurs, puis direction l'Espagne et Barcelone ou elle atterrit courant mai 2012. Selon Europe1.fr ce n'est qu'en septembre dernier que "son propriétaire" est venu la récupéré dans la capitale catalane pour la ramener en France.

Charlotte est sans papier, elle ne touche aucun salaire et n'est pas scolarisée, mais elle ne vit pas recluse dans l'appartement, selon le procureur d'Avignon. Mais lorsqu'elle n'exécute pas bien son travail les coups de ceinturons pleuvent et aussi quand son "maître" le décide !

Et c'est à la suite d'une de ces séances de sévices, cette fois administrée par un "ami" de son "maître", en fait un ressortissant togolais en situation irrégulière en France hébergé chez le couple, que la jeune Ivoirienne a pris la fuite et décidé de porté plainte Selon le procureur c'est peu avant, qu'elle avait été battue assez violemment sur tout le corps avec une ceinture".

Le couple suspect a d'abord été placé en garde à vue pendant 24 heures. La femme a été laissée libre à l'issue de sa garde à vue et mise hors de cause. Elle a avoué avoir été réticente, par "jalousie", à la présence de Charlotte dans son appartement.

L'homme, lui, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour y être jugé en comparution immédiate pour traite d'être humain, violences et aide au séjour irrégulier. LeTogolais de 35 ans en situation irrégulière, qui a lui aussi été renvoyé devant la justice pour infraction à la législation sur les étrangers. Les deux hommes ayant demandé un délai afin de préparer leur défense, ils ne seront jugés que le 15 mars et ont été placés en détention provisoire.

Il a expliqué au juge qu'il n'avait pas acheté l'adolescente mais l'avait au contraire sortie de son village pour qu'elle ait une éducation en France (pardi !). Quant aux 4 500 euros ils n'auraient été payés que pour permettre à Charlotte de quitter son pays. Le prévenu a également assuré que c'est la jeune fille qui refusait la scolarisation.

L'escavage est aboli en France depuis 1848 et le travail des enfants est interdit. Pourtant l'esclavage domestique est toujours présent dans notre pays. Il touche des victimes mineures qui sont généralement originaires d'Afrique de l'Ouest et du Nord ainsi que d'Afrique Centrale. Ces très jeunes filles sont traditionnellement, dans leur propres familles, vouées aux tâches domestiques. C'est pourquoi elles n'ont pas conscience de leur état d'esclave quand elles sont en France. C'est souvent sous le couvert d'un mensonge quelles partent : un parent ou un ami d'amis promet de les scolariser en France contre une aide à la maison.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Aryana 17/02/2013 19:16


Les noirs ont toujours été esclagistes envers d'autres noirs ,depuis des siècles et des siècles .


 


Ils savent aussi qu'avec Taubira ,les noirs esclavagistes ne sont jamais accusés de quoi que ce soit puisque la Taubira prétend que seuls les blancs en sont coupables ,peut lui importe que 98%
des francais n'ont jamais été dans le business esclavagiste ,monopole surtout des juifs, des arabes et des noirs durant 2 millénaires !