Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 09:32

http://www.rivarol.com/Rivarol_files/3011.jpg

 

Rentrée 2011 : DSK blanchi, les Français servis !

 

«Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de Cour vous rendront blanc ou noir». Cette célèbre maxime de La Fontaine extraite des Animaux malades de la peste, que nous avons souvent citée dans RIVAROL, s’applique parfaitement à l’affaire DSK. Fort de son impressionnant carnet d’adresses, de ses millions de dollars (et surtout de ceux de son épouse) qui lui ont permis de s’offrir les services des avocats les plus efficaces, des soutiens nombreux et fort bien organisés sur lesquels il a pu compter depuis le 14mai (il n’est que de voir l’incroyable complaisance dont ont fait preuve à son égard les grands media nationaux réussissant à convaincre une grande partie du public de l’innocence du second mari d’Anne Sinclair), fort aussi des mensonges et approximations de la chambrière de l’hôtel Sofitel, Dominique Strauss-Kahn est blanchi. Comme il l’avait déjà été par la justice française dans l’affaire de la MNEF où les charges qui pesaient sur lui paraissaient pourtant si lourdes qu’il avait dû démissionner le 2novembre 1999 du gouvernement Jospin dont il occupait la prestigieuse fonction de ministre de l’Economie et des Finances.

 

DSK n’aura jamais à répondre des actes commis dans une suite d’hôtel à Manhattan. Il aurait pourtant été intéressant de savoir pourquoi du sperme avait été retrouvé sur la femme de ménage et pourquoi cette dernière souffrait de diverses lésions constatées médicalement. On ne le saura probablement jamais. Pis, tout laisse à penser que Dominique Strauss-Kahn qui s’apprête à rentrer ces jours-ci en France peut parfaitement revenir demain dans le jeu politique. Sans doute pas dans le cadre des primaires socialistes où s’affrontent six candidats, Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, Manuel Valls et le président du parti radical de gauche Jean-Michel Baylet (d’après un récent sondage 80% des personnes interrogées seraient hostiles à la participation de Strauss-Kahn à ce scrutin) mais pour autant il serait bien téméraire d’enterrer définitivement l’ancien directeur général du Fonds monétaire international. Vu le degré d’immoralité du monde actuel, un politicien peut-il se laisser aller à toutes les vilenies imaginables, se rouler dans la fange, commettre les pires crimes et délits, il n’est jamais totalement carbonisé. Il n’y a pas si longtemps les électeurs ont élu et souvent même réélu sans problème de conscience des personnalités aussi recommandables qu’un Mellick, qu’un Tapie ou qu’un Balkany. Frédéric Mitterrand, malgré ses confessions sordides sur son goût pour les “garçons” en Thaïlande, non seulement est toujours ministre de la Culture mais reste même, à en croire les enquêtes d’opinion, le membre du gouvernement Fillon le plus apprécié. Quant à Daniel Cohn-Bendit, en dépit de la complaisance avec laquelle il a raconté ses expériences érotiques dans un jardin d’enfants outre-Rhin, il a été brillamment réélu au Parlement européen, jouit lui aussi d’une forte popularité et n’est d’ailleurs jamais avare de donner son avis sur tous les sujets. Il est donc faux actuellement de croire à la sagesse populaire d’autant que les media sont là pour rééduquer, c’est-à-dire intoxiquer, ce qui reste de peuple français.

 

Si donc tout est bien qui finit bien pour ce Dreyfus du début du XXIesiècle, il n’en va pas de même pour la moyenne des Français qui, à peine rentrés de vacances (pour ceux qui ont pu en prendre), doivent faire face à une augmentation tous azimuts des prix. Non seulement beaucoup de «niches fiscales» sont d’ores et déjà supprimées, ce qui alourdira considérablement les prélèvements et encouragera les plus aisés à s’évader mais de plus le gouvernement a accru d’un coup la fiscalité sur le tabac, l’alcool, les boissons sucrées, les mutuelles, les plus-values immobilières et même les entrées des parcs de loisirs. Le Premier ministre a en effet annoncé la semaine dernière plus de dix milliards d’euros d’économies dans le budget. Il est rare qu’un gouvernement prenne des mesures d’austérité à moins d’un an d’élections présidentielle et législatives. C’est donc bien la preuve que la situation financière de notre pays est catastrophique et que l’exécutif craint à tout moment une dégradation de la note de la France par les redoutables agences de notation.

Mais il n’est pas que la situation des finances publiques qui soit désastreuse. Les impressionnantes émeutes ethniques qui ont ravagé l’Angleterre et sa capitale londonienne au cours du mois d’août (nous y reviendrons) prouvent de manière spectaculaire que c’est bien le monde blanc et (anciennement) chrétien qui est aujourd’hui menacé comme jamais et que le pire se produira tôt ou tard inexorablement. Tout est réuni pour que nous connaissions dans quelques mois ou tout au plus dans quelques années une catastrophe majeure. Il est important de s’y préparer mentalement car il faudra alors être vaillant. Au moment où s’ouvre la campagne présidentielle qui va mobiliser vainement des mois durant un temps, une énergie et des fonds considérables, il faut répéter que ce n’est pas de simagrées électorales que viendra le salut de la France. Notre pays ne s’est pas fait dans les urnes. Ce n’est certainement pas dans les urnes où d’évidence les dés sont pipés qu’il se refera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Rivarol blog - dans Articles de J. B.
commenter cet article

commentaires