Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 17:48

Benoît Hamon s'est interrogé sur le traitement médiatique du congrès du FN à Tours: "J'observe ce week-end qu'il y a un changement de statut entre le père et la fille, dans le fait que le congrès du FN et le discours de Marine Le Pen aient été diffusés en direct sur les chaînes d'info".

L'article entier ici

 

Cette diffusion en direct qui ne profite pas forcément à Marion, Marine ou Gertrude, comme il lui plaira de s'appeler, car pour les plus courageux, qui ont accepté de la subir une heure durant, il n'a pas échappé qu'un monument du parti s'abandonnait sans complexe aux bras de Morphée. Dans les vues d'ensemble, n'avez-vous pas remarqué que JMLP ROUPILLAIT pendant le discours de l'héritière? Mais dis, pépé, si tu n'as pas la force de résister à ses diatribes soporifiques, pourquoi veux-tu nous l'imposer?

 

 

Aux nouveaux adhérents tout feu tout flamme qui ne connaissaient de la Marine que ses aboiements sur des plateaux télés acquis à sa cause, le discours a dû faire l'effet d'une douche froide. Tant pis pour eux. Le discours de BG, disponible sur le blog des jeunes avec Gollnisch, était d'un autre niveau. Là il y avait un programme, de la consistance. C'était un discours qui ne jurait pas avec ceux de l'ancien président.

 

 

Le problème de cette contrefaçon de FN, c'est que l'une a une volonté mais aucun idéal, l'autre un idéal mais aucune volonté, et surtout une tendance à enfoncer ses soutiens et lâcher ses amis.

 

 

En tous cas il semblerait que les média relâchent un peu leur effort de "marinisation" des esprits en renouant avec la bonne vieille tradition des photos peu flatteuses. Ne boudons pas notre plaisir:

 

http://www.lepoint.fr/images/2011/01/16/sipa-ap-237117-jpg_127457.JPG

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 10:28

http://www.france-info.com/local/cache-gd2/ed7e55f79960d5a9370babe3759639c3.jpg

 

 Ce matin JMLP était l'invité de France Info. A cette occasion, on entend des "zozos", des "bras cassés", donner leur opinion de Fifille. Un moment de bonheur sans mélange, à écouter en boucle ici.

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 16:29

http://www.marianne2.fr/photo/611699-746937.jpg?v=1176663366

Sur le Bondy Blog, récit très vivant de "l'incident Smahi": 

Coup de tonnerre cet après-midi au congrès du Front national. Au terme d’une conférence de presse à laquelle participaient Marine Le Pen et son père, Farid Smahi, membre du bureau politique, qui nous avait fait part hier de sa fierté d’être au FN, vient d’annoncer qu’il claquait la porte du parti : « C’est fini ! J’ai été trahi ! Marine montre qu’on ne veut pas de musulmans au FN ! »

L’homme, visiblement hors de lui, vient de perdre son poste au bureau politique, une place importante dans l’organigramme du Front. « Ferme ta gueule ! » lui lance Wallerand de Saint-Just, le trésorier du parti, pendant qu’un membre du comité central, conscient du désordre que cet esclandre peut provoquer alors que toutes les caméras sont là, tente de raisonner Smahi, qui lance à Wallerand : « Sioniste ! » Le service d’ordre du FN essaie de mater discrètement les caméramans, mais ceux-ci ne se laissent pas faire : « Lâche mon bras ! »« Touche pas ma caméra ! », crient-ils. Un des hommes du DPS, le service d’ordre du FN, trébuche dans les escaliers en tentant d’arrêter un journaliste qui court derrière la troupe de ses confrères.

Farid Smahi a été un compagnon de route de Jean-Marie Le Pen durant plus de 15 ans, il vit très mal sa sortie selon lui forcée du bureau politique du parti, sous la nouvelle ère Marine : « C’est une désillusion pour moi ! », crie t-il. (...)

Farid Smahi a accusé Marine Le Pen d’« être financée par les sionistes comme tous les autres mouvements d’extrême-droite. Il a ajouté que lorsque la fille de Jean-Marie Le Pen parle de colonisation de la France par les musulmans, elle ferait mieux de parler de la « véritable colonisation,(celle) des territoires occupés palestiniens. » Cette rancœur qui sort soudainement a beaucoup à voir avec un conflit latent au sein du parti, qui met aux prises les « pro-Israéliens » aux « pro-Palestiniens », Marine Le Pen étant rangée dans les premiers, Bruno Gollnisch parmi les seconds, selon le bord où l’on se place.

Et sur Marianne2:

Elu en treizième position au Comité Central, Farid Smahi a été révulsé par la décision de la nouvelle présidente de ne pas lui offrir une place au Bureau politique. « Tu m'as renvoyé comme un bougnoule! » a-t-il déclaré devant des dizaines de journalistes. Consternée, Marine Le Pen a tenté de le raisonner, avant de tourner les talons tandis qu'il l'accusait d'être au service des sionistes et d'Israël, reprenant ainsi la campagne anti-Marine Le Pen de Rivarol et de Minute, déjà évoquée dans ces colonnes. L'homme par qui arrivait le deuxième scandale gagnait la sortie, escorté par une forêt de caméras tandis qu'un membre du service d'ordre tentait d'empêcher - en vain - une journaliste de filmer.

Source: e-deo.

En bonus, un bon mot de JMLP à propos de l'origine juive d'un journaliste expulsé manu militari du congrès:  « Cela ne se voyait ni sur sa carte d'identité ni, si j'ose dire, sur son nez ». Profitons-en, c'est sûrement une des dernières plaisanteries made in FN. Vous voyez Lady Papa sortir un truc pareil, vous?

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 15:25

J'écoute d'une oreille LCP. Elle est nulle, c'est effarant. "Le monde a les yeux braqués sur nous". Je sais que le but est de galvaniser les troupes, mais faudrait veiller à pas trop en faire mémère!

 

Elle m'énerve avec ses gestes étudiés. Elle veut donner un peu d'authenticité à ce qu'elle dit, faire plus vivant, mais ça tombe à plat. On n'y croit pas, rien à faire.

 

"Ma conviction profonde..." Ah parce qu'elle a des convictions, la fifille? On se croirait devant le discours de n'importe quel politicien, c'est une bouillie, quand on éteindra la télé on ne se souviendra de rien. Le papounet, c'était quand même autre chose.

 

"Nous sommes les héritiers", ça y est, elle se met à brailler. Elle a dû lire quelque part que ça gardait l'auditoire éveillé, de les engueuler sans crier gare.

 

"Pour que le président soit respecté, il faut qu'il soit respectable". On suppose donc qu'elle se considère comme une femme respectable, comme une politique à la probité irréprochable. Allez, une petite pique contre Carla, ça ne mange pas de pain et ça plaît toujours.

 

Tiens, il paraît qu'il y aura une révolution fiscale. Elle ne détaille pas plus, mais sa réforme va changer le monde apparemment.

 

"garantira une meilleure traçabilité", braille-t-elle encore. Quand je vous le disais, que les braillements servent à couvrir un vide sidéral. Il fallait vraiment faire de l'emphase sur la traçabilité? C'est pas comme si les acclamations couvraient sa voix! Je sais pas chez vous, mais ici ça s'emmerde ferme.

 

"court-termiste", "identicide", dis ma vieille, le talent, ça ne s'apprend pas, mais le français, c'est dès le CP quand même!

 

"Liberté, Egalité, Fraternité" sont des principes chrétiens, tiens, tiens. Les cathos apprécieront. Ils aimeront aussi la haine affiché pour TOUS les cultes sans exception.

 

"Les plus beaux jours sont ceux que nous allons vivre! VIVE LE FN! VIVE LA REPUBLIQUE! VIVE LA FRANCE!" Alors là elle fait exploser le micro, elle va avoir la voix cassée pendant des jours après ça. Elle hurle, elle gesticule, on aurait presque de la peine pour elle. C'est comme au théâtre, devant de mauvais acteurs: on est gêné, on ne sait plus ou se mettre.

 

Au fait, BG a refusé le poste de Vice-Président: c'est vrai, pourquoi se faire suer? On ne lui donne même pas un placard, il va s'y mettre tout seul, docilement.

 

Incroyable, sur LCI, après des commentaires succincts, le journal s'achève et l'on (re)voit alors Lady Papa, dans ce qui doit être le moment émotion de son discours, ça parle de drapeau souillé qu'on ramasse, bref, on connaît la chanson; l'image s'amenuise, disparaît dans le lointain, bref ils nous repassent le discours de fifille en faisant des effets de montage! Même Sarko n'y a pas droit pour ses voeux du 31! S'il était encore besoin de prouver qu'elle est la chouchoute du système...

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 21:11

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2009/06/bruno-gollnisch.jpg

 

Encore un copain qui s'en va, mais ça n'a pas l'air d'ébranler BG. Voyons ce que Le Point.fr appelle un "coup de tonnerre":


 Pour Bruno Gollnisch, cette décision fait l'effet d'un coup de tonnerre. "Si Roger Holeindre quitte vraiment le parti, j'en serai navré", commente le député européen, d'un air grave.


Navré! Il est navré le gars! C'est ouvert à toutes les interprétations. Il peut tout à fait vouloir dire: "Navré de cette trahison". Navré! Le mot est bien choisi pour ne pas offenser le clan Le Pen.


Tristounet, Bruno ne commente pas davantage. Et c'est un autre copain qui vient lui souffler l'attitude à adopter pour ne pas se déconsidérer:


Pour l'heure, dans le camp du candidat défait, on se refuse à parler d'une éventuelle scission. "On ne sait pas comment la nouvelle présidente Marine Le Pen va organiser le parti. Avant de réagir, on attend de voir ce qu'elle propose", explique Yvan Benedetti, qui dirige le journal Droite Ligne, créé pour soutenir Bruno Gollnisch. 

Fort bien, cher Yvan, mais si vous décidiez de partir, ne comptez pas sur Bruno pour vous suivre ou même vous soutenir. Et entre nous, "voir ce qu'elle propose"... Vous n'avez pas une petite idée?

Décidément, dès qu'on s'attriste sur le sort de l'éternel toutou (oui, jeannette, je ne voulais pas tirer sur l'ambulance), il en remet une couche!

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 18:43

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/80/200109_Jean-Marie_Le_Pen_et_Roger_Holeindre.jpg/640px-200109_Jean-Marie_Le_Pen_et_Roger_Holeindre.jpg

Holeindre: "Je quitte le Front national"

EXCLUSIF - Co-fondateur du FN, l'ancien Résistant Roger Holeindre, l'un des "héros" de l'extrême droite depuis plus de quarante ans, annonce avec fracas au Journal du Dimanche son intention de quitter le parti après la victoire annoncée de Marine Le Pen à la présidence du parti.

La mine effarée des militants venus se faire dédicacer ses derniers ouvrages n'y changera rien: derrière le stand qu'il tient au rez-de-chaussée du centre des congrès de Tours, l'ex-député Roger Holeindre annonce avec fracas son départ du Front national, parti dont il était, avec Jean-Marie Le Pen, le co-fondateur en 1972. La raison de cette défection surprise: l'élection, non encore officialisée, de Marine Le Pen à la tête du mouvement d'extrême droite. "Marine Le Pen n'incarne en rien les valeurs que je défends depuis toujours", balaie d'une voix forte et d'un revers de main celui qui fut l'un des plus jeunes Résistants, âgé aujourd'hui de 83 ans.

"Je n'ai jamais été ringard"

Choqué, comme beaucoup d'autres à Tours, que les résultats de ce scrutin aient "fuité" dans la presse 24 heures avant leur annonce officielle, l'ancien député refuse de participer à la vie d'un Front national "sous la coupe des médias". "Je n'ai pas besoin d'être ringardisé, car je n'ai jamais été ringard, sinon, cela voudrait dire que je n'ai dit que des conneries depuis cinquante ans", tonne encore ce membre du bureau politique du FN, en référence à l'entreprise de "dédiabolisation" du parti engagée par Marine Le Pen. Soutien de Bruno Gollnisch dans la course au fauteuil de Jean-Marie Le Pen, Roger Holeindre, qui incarne le courant solidariste et nationaliste au sein du FN, estime que "les idées que je défends pour la France et l'Europe seront toujours à défendre avec Marine Le Pen". Et même si l'ancien "para" ne pousse personne à prendre la tangente -"Je ne suis pas de ceux qui crachent dans la soupe", se défend-il- il fait tout de même le pari d'autres défections dans les rangs frontistes.

Pour l'heure, cette annonce a surtout fait l'effet d'une bombe dans les hauteurs du parti lepéniste. Le trésorier du parti Wallerand de Saint-Just, soutien de Marine Le Pen, fait part de son profond étonnement, appelant les uns et les autres dans le camp Gollnisch, à "ne pas sombrer dans la paranoïa". Membre du bureau politique et proche de Bruno Gollnisch, Bruno Subtil, tout à sa surprise, parle, lui, de décision "extrêmement grave et dommageable pour notre mouvement".

 

Lu sur le site du JDD. Ne manquons pas le numéro demain!

 

Et sur le site du Figaro, une citation pour compléter:

 

"Je m'en vais parce que Marine Le Pen ne représente pas mes idées, ni celles de son père d'ailleurs", a déclaré M. Holeindre, 81 ans, premier vice-président du parti, confirmant des propos tenus un peu plus tôt au jdd.fr. "Elle se tape totalement des 50 dernières années de la France, ça ne l'intéresse pas, mais ne me poussez pas à en dire plus, je ne veux pas salir son élection", a-t-il ajouté, depuis le banc où il dédicaçait ses livres à des fans.

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 09:32

Personne n'aime perdre, c'est indubitable. On aime encore moins les vainqueurs qui fanfaronnent. Mais soyons sérieux une minute: il n'y a qu'au loto qu'on joue pour gagner. Quand il s'agit d'élection, le but est avant tout de faire entendre sa voix, et pour nous, une voix d'opposition. Dans cette élection qui était une élection semblable à celles du système, il fallait que les gollnischiens fassent entendre leur voix malgré la volonté de JMLP, de l'appareil majoritairement mariniste, et d'un champion qui a causé des déceptions légitimes. L'objet n'est pas ici de l'accabler, ou d'être d'autant plus violent qu'il a largement perdu. Laissons le méditer lui-même les causes de sa défaite, car il n'a fait que pester contre Chabot, or ce n'est pas Chabot qui a repoussé la date limite des adhésions pour le vote.

 

Ce qui est positif, dans ce score sans appel, c'est de constater que le FN ne peut plus être considéré comme un parti d'opposition. Marine a répété qu'elle était attachée à la destruction de la famille: avortement, PACS, travail le dimanche. Pour elle, la vie de famille consiste à se regarder en chiens de faïence autour d'un poulet. Qu'elle n'ait pas su créer une atmosphère chaleureuse au sein de son foyer, c'est son problème: qu'elle n'aille pas maintenant empêcher les familles unies et aimantes de se retrouver. Un catholique sincère y songera à deux fois avant de voter pour elle. Il se portera sur une "liste chrétienne", si l'initiative se reproduit, ou ne votera pas, comme c'est le cas de beaucoup.

 

Le FN n'est plus un parti d'opposition à la police de la pensée. MLP n'a jamais soutenu son père dans ses déclarations unanimement condamnées, ni Gollnisch lorsqu'il était persécuté. Son ennemi, c'est l'islam. Et l'islamophobie va de pair avec la soumission au Lobby.

 

Il n'y a plus qu'à souhaiter que tous ceux qui ont soutenu Gollnisch, à l'intérieur et à l'extérieur, s'unissent à présent pour former une véritable force d'opposition aux partis du système et surtout au premier d'entre eux, l'UMPSFN.

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 23:53

Selon nos informations, Marine Le Pen l’emporte sur son concurrent, Bruno Gollnisch, lors du vote interne des adhérents pour élire le nouveau président du Front national. Le scrutin est en cours de dépouillement ce soir en région parisienne. Tous les bulletins de vote n’ont pas encore été comptabilisés, mais de sources concordantes, la tendance est irréversible.

 

AJOUT

Et sur le site du Point:  "Selon nos informations, la fille cadette du vieux chef s'est très largement imposée face à Bruno Gollnisch."

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 15:58

Pour une fois, je ne commente pas. Mais si personne ne s'y colle, je ne pourrai pas m'en empêcher: chassez le naturel...

 

communique-gollnisch.JPG

 

Communiqué de Bruno  Gollnisch

Lors de l’enregistrement de mon interview sur LCI le 11 janvier dernier à 9h00,  Monsieur  Michel Field a fait état d’une interdiction générale faite aux journaux Minute et  Rivarol d’accéder au Congrès du Front National. Cette information émane aussi d’une dépêche AFP.

 Si une décision générale d’une telle portée existe, je n’y ai pas participé ni  n’en ai été informé.

Je ne m’y serais d’ailleurs pas associé.
Lu sur gollnisch.com.
Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 13:36

http://www.hotel-parisiana-paris.com/blog-fr/wp-content/uploads/2010/06/eglise_saint_eugene_sainte_cecile_paris-219x300.jpg

 

Article de France Soir intitulé "ces cathos qui n'aiment pas MLP". Rassurez-vous, elle le leur rend bien. Mais ce qui frappe d'abord, dans ces confidences de parvis, c'est l'influence du discours de RIVAROL dans les paroles des uns et des autres :

 

Dimanche 9 janvier, 13 heures. (…) Les paroissiens de l’église Saint-Eugène-Sainte-Cécile (Paris, IXe) se retrouvent comme chaque dimanche, la messe terminée, sur le parvis. Ils aiment ce rendez-vous dominical. (…) Sur les 220 personnes présentes à cette messe, « au moins 60 » appartiennent à la « droite dure », confie un familier des lieux, qui veille au choix des mots : « droite dure » plutôt qu’extrême droite. Au début un peu méfiants, ces fidèles acceptent assez vite de parler du Front national, à l’approche du Congrès qui marquera la fin de la très longue carrière politique de Jean-Marie Le Pen. Un leader auquel, ils l’admettent, ils ont « cru », qu’ils ont longtemps soutenu mais qui, selon eux, a… « mal fini ».

 

« Nous sommes les éternels cocus »

 

Aujourd’hui, il est vrai, le FN ne semble plus être « la » réponse politique qu’ils espéraient, et qu’ils attendent. (…) « Il y a chez nous comme un dégoût de la politique renchérit, à quelques pas de là, un père de famille très désabusé. Nous sommes les éternels cocus : même au Front national, on n’entend plus beaucoup parler de la famille, du travail dominical ou de la défense de la vie (comprendre : de la lutte contre l’avortement). En 2012, moi qui ai toujours voté Le Pen, il est probable que, cette fois, je ne voterai pas… »

Bruno Gollnisch apparaît comme le candidat le plus proche des « valeurs » chères à ces catholiques-là. « Bruno est pratiquant, et a un frère prêtre », aime d’ailleurs à rappeler Jean-Marie Le Pen. Et « Bruno », comme l’appellent ses amis, reste, lui, très ferme sur la question de l’avortement. L’autre jeudi, à Nanterre, lors des vœux du FN, il confiait, pas mécontent de se démarquer de sa rivale, sa volonté de « changer cette loi pour une autre législation ». De fait, Marine Le Pen privilégie, elle, le principe d’un « accompagnement » des femmes. Pour le reste, elle fait remarquer que « beaucoup de catholiques ne demandent pas l’abrogation de la loi Veil ».

Pourtant, chez les « tradis » – selon l’expression qu’ils revendiquent – il s’agit là d’un point capital. Michel Janva, administrateur d’un blog très connu de ce milieu-là (le Salon beige, 15.000 visiteurs quotidiens revendiqués), assure que Benoît XVI a fixé « trois points non négociables » : le respect de la vie, la défense de la famille, la liberté scolaire (défense de l’école privée). « Le premier point, dit-il, a soulevé beaucoup de débat sur notre site. Marine Le Pen a, sur ce sujet, des déclarations ambiguës. On sent qu’en tant que femme médiatique, elle ne veut pas trop insister sur un thème qu’elle juge peu porteur. » De fait, Bernard Anthony, longtemps chef de file de la branche « catho tradi » du FN (avant de quitter le mouvement), ne cache pas sa préférence : Gollnisch, d’abord.

 

« Elle est deux fois divorcée »

 

Vite, on passe, chez certains, de la « théorie » aux attaques en piqué contre la vie privée : « Marine Le Pen a divorcé deux fois. L’affect joue toujours », insiste Janva, l’air de rien. Une frange du FN continue d’ailleurs à la prendre à partie en brocardant « la night-clubbeuse ». N’a-telle pas, à sa façon, une image de femme libérée, loin des canons en vigueur chez les afficionados de la messe à l’ancienne ? Elle-même se dit « très déçue » par les commentaires de ces traditionalistes, estimant leurs procès d’intention « idiots, absurdes et blessants ». Et de rappeler que ses trois enfants ont été baptisés à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, place forte intégriste du Ve arrondissement de Paris.

Il reste que ces catholiques-là n’intéressent plus vraiment le FN, en tout cas beaucoup moins qu’autrefois. A France-Soir, Marine Le Pen soutient : « Je ne fixe pas mon projet politique en fonction de telle ou telle demande religieuse. » En coulisses, son équipe sort la calculette : « Notre électorat, à 95 %, n’est ni bourgeois ni catholique. Les catholiques conservateurs représentent le passé et s’opposent à notre stratégie de modernisation. On ne rappellera jamais des gens comme Bernard Anthony. Ils nous sont nuisibles », lâche un conseiller de la fille de Jean-Marie Le Pen.

Marine Le Pen, pendant ce temps, se tait. Elle qui a baigné toute sa vie dans un catholicisme vague, presque du terroir, qu’elle a hérité de son père : « Mon mari ne prie pas le soir en se couchant, confie Jany Le Pen, l’épouse (protestante) du fondateur du FN. De même qu’il a le respect du paysan, il a le respect du curé : la population regroupée autour de son église, dans un village, c’est apaisant… »

 

Vous pouvez le lire dans son intégralité ici.

Repost 0
Published by rivarol.over-blog.com - dans Actualités
commenter cet article